Enquête

La formation, priorité absolue des réseaux

2013-04-16T01:00:00+02:0016.04.2013, 


imprimer

Pour qu’un développement en franchise soit un succès, la formation doit irriguer tout le réseau. Le franchiseur a la responsabilité de transmettre les savoir-faire de sa marque ; le franchisé doit prendre conscience qu’une ouverture en franchise est d’abord l’apprentissage d’un nouveau métier.


Crédits photo : Shutterstock.com

S’il y a bien un domaine en constante évolution dans le secteur de la franchise et du commerce associé, c’est la formation. Evolution du savoir-faire de l’enseigne, apprentissage de compétences annexes, transmission du métier de base… les propositions des têtes de réseau changent pour coller au plus près des demandes de leurs associés ou franchisés. Et pour garantir cette proximité avec le terrain, l’internalisation des offres de formation devient la règle chez la plupart des franchiseurs. « Chez Adhap Services, la formation initiale a toujours été réalisée en interne, dans notre institut. En décembre dernier, nous avons ouvert une formation commerciale pour les membres du réseau. Le fait d’avoir la main sur ce domaine permet une personnalisation maximale de l’offre », explique Dominique Léry, présidente de l’enseigne de services à domicile. Même si les enseignements peuvent être dispensés par des intervenants extérieurs à la société, ce sont bien ses processus, ses méthodes qui sont transmis. « Pendant les formations, nous sommes constamment en contact avec le franchiseur. Il y a une vraie interaction qui permet d’échanger sur les compétences des uns et des autres », souligne Guillaume Marie, qui a suivi les 6 semaines de formation de l’enseigne Repar’stores.

Au plus près du marché

La plupart des formations à destination des futurs franchisés sont divisées en deux volets, théorique et pratique. « Pendant les semaines en immersion dans l’agence, j’ai rencontré des salariés de la société qui ont évolué avec le marché et qui ont permis de modifier aussi les savoir-faire de l’entreprise », note Serge Garesio, franchisé Troc.com depuis quelques jours. Dans le réseau de dépôt-vente, les franchisés sont invités à adhérer au budget formation, qui passe par une cotisation payée sur leur chiffre d’affaires. « Environ 50 % de nos franchisés y participent. Ils peuvent aussi faire part de leurs suggestions et idées. C’est un élément de reconnaissance et de motivation pour eux », précise Dominique Munier, directeur général de Troc.com. « Lorsque les formations sont internes à l’enseigne, les franchisés n’ont pas peur de mettre en avant les choses à changer puisque les formations sont réservées à nos associés », ajoute Dominique Léry, d’Adhap Services.


Force du réseau

Lorsqu’ils sortent des instituts de formation de leur enseigne, tous les franchisés s’accordent sur un point : ils y ont pris conscience de la force du réseau. « Nous étions quatre pendant la formation. Il y avait notamment un autre franchisé qui allait s’installer à La Rochelle. Etant moi-même de Bordeaux, nous avons sympathisé et nous sommes restés en contact. Nous nous appelons régulièrement pour échanger sur le métier », raconte Guillaume Marie, de Repar’stores. Chez Troc.com, l’offre de formation est calibrée pour faire naître un « esprit de promo », selon le mot de Dominique Munier. L’autre volonté des franchiseurs est de promouvoir la transmission des savoirs aux salariés des différents points de vente. « Comme les plannings des différentes agences ne permettaient pas de rassembler un nombre suffisant de salariés à chaque formation, nous avons fait évoluer notre système. Nous réunissons un ou deux référents pour chaque centre Adhap et ce sont eux qui forment ensuite leurs collaborateurs », détaille Dominique Léry. D’autres démarches existent comme des formations régionales pour réunir les franchisés d’un même secteur, ou encore des sessions auprès des fournisseurs de l’enseigne. Le tout étant de maintenir les savoirs et les compétences au niveau requis pour assurer le succès de l’entreprise.