Guide série franchise immobilière : qui peut devenir courtier ?

2018-10-02T10:00:00+02:0002.10.2018, 


imprimer

En France les courtiers sont impliqués dans un quart à un tiers des demandes de crédit immobilier, ce qui est peu par rapport à d’autres pays européens, et ce qui peut laisser à croire qu’il y a un marché encore peu développé sur lequel se positionner. Pourtant, devenir courtier par le biais de la franchise peut être une belle opportunité de carrière professionnelle. Explications. 


Crédits photo : shutterstock.com

Le principe du courtage immobilier est simple : le futur acquéreur d’un bien a besoin d'une personne tiers pour négocier avec les banques. Il va donc confier son dossier de demande de financement d’un bien immobilier à un intermédiaire : le courtier. En théorie, le courtier va alors interroger toutes les banques pour trouver les meilleures conditions possibles à son client.

Le métier de courtier

Premier critère pour devenir courtier immobilier, votre casier judiciaire doit être vierge. En pratique, le franchiseur va préférer des candidats fiables qui ont une bonne familiarité avec le milieu bancaire, voire qui en sont issus. Parmi les autres compétences nécessaires : des capacités commerciales et relationnelles, par ailleurs un bon réseau de connaissances dans les agences bancaires de votre zone de chalandise est un plus.

Pourquoi rejoindre un réseau de franchise pour devenir courtier ?

Il y a une multitude d’avantages à être franchisé dans ce secteur plutôt qu’être indépendant. Mais voici les principaux :

• La marque des enseignes de courtage est un élément de réassurance extrêmement puissant. Par exemple, la marque meilleurtaux.com a construit sa notoriété et reçoit aujourd'hui plus de 475 000 demandes pour des crédits immobiliers. Etre franchisé dans un tel réseau permet de profiter d'une image de marque bienveillante et qui inspire confiance. Bien sûr cela a un prix, et aussi des contraintes (dans ce cas particulier il n’est possible de candidater que dans quelques villes choisies par le franchiseur).

• Il y a une formation complète qui est offerte aux nouveaux franchisés, et un accompagnement par la suite.

• La plupart du temps, les réseaux assurent une exclusivité géographique sur une zone de taille raisonnable.

• Le franchiseur fournit des outils métiers (logiciels notamment), et souvent des centrales d’achat, des partenariats bancaires négociés au niveau de tout le réseau...

Devenir courtier franchisé, combien ça coûte ?

Le prix est très variable. En faisant abstraction de l’investissement pour le local, il va falloir voir l’apport personnel et le droit d’entrée demandés, ce qui va constituer l’investissement global minimum. Les sommes vont généralement être importantes : minimum 40 000 euros pour les petits réseaux, à plus de 100 000 euros pour les grands du secteur. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que le franchisé devra aussi payer une redevance annuelle, qui sera généralement comprise entre 7 et 10% du CA.

Courtier franchisé, c’est sans aucun doute une véritable aubaine professionnelle, en revanche c’est un secteur où l’ouverture d’une franchise peut être coûteuse.