Guide série franchise immobilière : le métier de mandataire

2018-09-26T10:00:00+02:0026.09.2018, 


imprimer

Avec la possibilité, offerte par les nouvelles technologies, de communiquer à bas coût avec les prospects, il est plus facile de conquérir aujourd'hui, le marché de l'immobilier. C’est ainsi qu’une nouvelle profession, qui était confidentielle avant les années 2000, émerge de plus en plus. Il s'agit du métier de mandataire immobilier.


Crédits photo : shutterstock.com

Le mandataire, un métier de conseil avant tout

Négociateur commercial dans l'âme, le mandataire immobilier exerce son métier en direct et sans avoir de locaux. Il peut être agent immobilier au sens légal du terme, ou un simple agent commercial qui ne conclut pas les affaires (dans ce cas il passe le dossier à un membre du réseau de franchise qui est un agent immobilier au sens réglementaire).

Les avantages d’être mandataire

Etre mandataire, cela offre plusieurs avantages :

• Les mandataires n’ont pas de locaux, ils ont donc moins de frais et peuvent ainsi être plus compétitifs (taux de commission plus bas).
• Cette absence de frais leur permet également d’avoir une rentabilité plus forte puisque les coûts opérationnels sont moindres.
• Ils sont plus mobiles et peuvent facilement emmener leur activité vers une zone de chalandise plus dynamique, ou encore se positionner sur des marchés plus petits mais très rentables sur le court terme.

Par ailleurs, pour les mandataires qui souhaitent s’inscrire dans un réseau de franchise, il y a là encore une économie car les franchiseurs dans ce secteur pratiquent des droits d’entrées plus bas.

Le fonctionnement

Dans ce domaine, l’offre et les coût sont beaucoup moins normés que dans les réseaux de franchise des très grosses enseignes immobilières.

L’enseigne « historique » du domaine c’est Capifrance, filiale d’Artemis et donc adossée à un grand groupe. Il s’agit d’un franchiseur qui propose un suivi des franchisés et des formations tout au long de la relation contractuelle. Il n’y a pas d’apport attendu ni de droit d’entrée, et pour cause il s’agit d’un franchiseur qui rémunère un apport d’affaire via une commission. 

D’autres franchiseurs s'apparent à un réseau d’agences classiques, mais le fait que tout soit dématérialisé marque techniquement la notion de réseau de franchisés mandataires. Les franchisés ont l'obligation d’avoir une carte professionnelle, payent des droits d’entrée et de redevance. En contrepartie, les franchisés ont accès à des outils de gestion et à l’exploitation de la marque, notamment via internet.

Articles similaires

La franchise en France aujourd’hui

Le 10.12.2018
La Fédération française de la franchise publie chaque année les résultats de son enquête réalisée en partenariat avec Banque Populaire et CSA. Voici les principaux résultats.


Guide série franchise immobilière : l’agence immobilière, un classique ?

Le 09.10.2018
Dans le secteur de l’immobilier, il existe le modèle de l’agent mandataire et le modèle du négociateur immobilier plus classique, présent dans une agence physique. Explications.


Guide série franchise immobilière : focus métiers

Le 30.09.2018
Le secteur immobilier, après des années difficiles, se portent maintenant bien. Les transactions sont partagées entre celles sans intermédiaires, les agences indépendantes, les mandataires, et les réseaux de franchise qui représentent environ un quart du secteur et plus du tiers du chiffre d’affaires (ce qui signifie que les transactions sont plus importantes en prix dans les enseignes franchisés).


Les belles rencontres du REMIX (part. 2) : «Mûrir son projet avec la communauté», Liuli Dinh témoigne

Le 27.09.2018
En 2015, Liuli Dinh, personnalité aux multiples talents, souhaite créer le premier véritable lieu culturel où l’on puisse apprendre à danser et à chanter dans un cadre détendu et trendy. Accompagnée par l’incubateur HEC, elle intègre le REMIX et réalise vite que la communauté l’aidera à aller bien plus loin. Retour sur le projet LeStudio, à qui la communauté REMIX a donné des ailes !

Dans ce secteur