Guide série franchise immobilière : la check-list financière pour se lancer

2018-09-25T10:30:00+02:0025.09.2018, 


imprimer

Une fois que vous vous êtes décidé à ouvrir une agence immobilière en franchise, il faut prévoir les coûts avant de débuter votre activité. Local, frais de création d'entreprise, aménagement des lieux, apport personnel, droits d'entrée...Tant d'éléments financiers à évaluer avant de se lancer. Explications. 


Crédits photo : shutterstock.com

Trouver un local

Une agence immobilière, c’est d’abord une boutique physique qui hébergera vos négociateurs, qui accueillera vos clients...Il faut donc trouver un local avec des critères bien définis en amont : emplacement visible, facile d’accès, spacieux, chaleureux...tant de points qui donneront envie aux futurs propriétaires de pousser la porte de votre agence. Dans l’idéal, vous devez avoir la plus grande vitrine possible pour présenter le maximum de biens à vos prospects. Le local est donc un gros poste de dépense à prévoir. Et il ne faut pas oublier que le franchiseur a souvent un droit de regard sur le local, donc il sera judicieux d’en sélectionner plusieurs pour faciliter ensuite la négociation.

Aménagement du local

La plupart des entrepreneurs oublient ce poste de dépense, mais il faudra anticiper les frais de fournitures de types bureaux, ordinateurs, fauteuils...

Création de son entreprise

Une franchise c’est une entreprise indépendante, liée au franchiseur par un contrat. La création de l’entreprise a un coût, qui va dépendre de la forme juridique choisie. Vous pouvez compter sur une dépense qui va de 1000 à 2000 euros si vous optez pour un statut standard avec une SARL ou une SAS.

Apport personnel

Ouvrir une agence immobilière est un projet financier important, et il y a fort à parier que vous allez emprunter auprès des banques pour réaliser ce projet. Cependant, la plupart des franchiseurs demandent à ce que les candidats à l’entrée dans le réseau de franchise puissent amener une somme d’argent minimale, qu’on appelle l’apport personnel. Souvent, il est demandé à ce que le futur franchisé amène au moins 30% de l’investissement total prévu (hors local). 

Droit d’entrée

A la signature du contrat de franchise, le nouveau franchisé devra verser un droit d’entrée pour couvrir les frais induits par la présence du nouveau franchisé dans le réseau. Dans la pratique, ce droit d’entrée va dépendre de la taille du réseau et de la notoriété de la marque (le coût sera plus élevé dans une grosse enseigne avec 2500 agences que chez un petit franchiseur possédant 9 agences). Chez les gros franchiseurs immobiliers, il faut prévoir un droit d’entrée entre 20 000 et 30 000 euros. 

Redevance

Les réseaux de franchise se rémunèrent sur les performances des franchisés. Selon le franchiseur : redevance fixe ou variable, sur tout ou partie du CA....Pour une très grosse enseigne, une redevance typique sera par exemple un pourcentage du CA, de 2 à 6% par tranches de montant de CA.