Guide série franchise immobilière : focus métiers

2018-09-30T13:12:00+02:0025.09.2018, mis à jour le 30.09.2018,


imprimer

Le secteur immobilier, après des années difficiles, se portent maintenant bien. Les transactions sont partagées entre celles sans intermédiaires, les agences indépendantes, les mandataires, et les réseaux de franchise qui représentent environ un quart du secteur et plus du tiers du chiffre d’affaires (ce qui signifie que les transactions sont plus importantes en prix dans les enseignes franchisés).


Crédits photo : shutterstock.com

Pour le grand public, l’immobilier c’est d’abord les agences immobilières classiques, souvent indépendantes, parfois affiliés à la fédération nationale de l’immobilier (FNAIM), ou encore dépendantes d’un grand réseau. Ces agences font ensemble la moitié des transactions au niveau national. Il existe toutefois d’autres métiers de l’immobilier accessibles dans une logique de franchise.

L’agence immobilière traditionnelle

Dans une agence de ce type, on y croise des conseillers à l'écoute pour vous proposer et vous faire visiter des biens, une assistance pour signer un compromis de vente et transmettre les informations aux notaires, et enfin une aide pour vendre un bien (estimation puis vente).

Les franchises du secteur sont bien connues (Century 21, ERA, Guy Hoquet, Laforêt, Orpi, et bien d’autres encore) et leur principal avantage est la puissance de la marque qui inspire confiance, et la force de frappe commerciale (annonces sur support papier, sur site web, usage des réseaux sociaux...).

Le mandataire immobilier

Un mandataire immobilier, c’est en fait un agent immobilier qui remplit les mêmes missions qu’un négociateur en agence, mais sans local, donc en itinérance. La plupart seront spécialisés sur un secteur ou un type de bien, ou seulement pour l’aide à l’achat ou à la vente (mais pas les deux).

La difficulté du mandataire est bien souvent de se faire connaître, et c’est pour cela qu’un réseau de franchises est alors efficace et pourra fournir un site web et même s’occuper du marketing voire de l’apport client.

Les courtiers

Le courtier est un professionnel qui offre un service très utile aux futurs acheteurs : il permet de simplifier la négociation du crédit immobilier. Depuis 2016, on estime qu’environ 30% des acheteurs font appel à un courtier pour le prêt immobilier. Le courtier est un intermédiaire : il dialogue avec les banques et fait valoir les points forts des dossiers de ses clients.

Le diagnostiqueur

Le diagnostiqueur intervient sur un bien avant sa vente ou sa location. Il faut savoir que les propriétaires d’un bien ont une obligation légale à faire réaliser des diagnostics immobiliers avant toute transaction, le volume d’affaires du secteur du diagnostic est donc directement proportionnel aux nombres de transactions immobilières (vente, mais aussi location). Il y a plusieurs franchises dans le secteur, toutes très dynamiques.