Tribune libre

Franchisé(e) et épanoui(e), comment s'y prendre ?

2018-04-27T11:33:00+02:0027.04.2018, 


imprimer

La franchise est un bon moyen de devenir indépendant sans partir de zéro. C’est aussi un vrai changement de vie. On sait qu’une majorité des franchisés ont été salariés avant de se lancer. Aujourd’hui, on ne manque pas de choix dans la franchise…encore faut-il choisir le bon secteur d'activité pour s'épanouir dans son projet professionnel. 


Crédits photo : shutterstock.com

Choisir son secteur : bien comprendre et connaître ses propres aspirations

Entreprendre, c’est souvent associé au désir de se défier en suivant ses passions et de se réaliser par un nouveau métier. La franchise devient alors un moyen d’épanouissement personnel et professionnel. Choisir le bon secteur, c’est d'abord choisir celui dans lequel on se sent vraiment à l’aise.

En tant que manager, il faut que vous puissiez vous visualiser dans le secteur de votre choix et prendre conscience de sa réalité. Par exemple, on peut s’imaginer travailler dans la restauration, mais il faudra trancher entre la vente rapide de pizzas ou la préparation, plus traditionnelle, de salades fraîches. De la même façon, si vous cherchez la rentabilité avant tout, vous pourrez privilégier les secteurs qui ont le vent en poupe comme celui de l’automobile ou des services à la personne.

La première étape, c’est donc de s’interroger : votre choix sera-t-il celui du cœur ou plutôt celui du business ? Vous pouvez nourrir une attirance pour le secteur des services à la personne mais dans la pratique, vous rendre compte de la pénibilité de ces métiers dont le quotidien n’est pas toujours rose...

Trouver son enseigne : l’importance d’être en lien avec ses valeurs

Avec plus de 2000 réseaux en activité, celui qui aspire à la franchise ne manque pas de choix. C’est aussi la raison pour laquelle il peut être parfois fastidieux de sélectionner la bonne enseigne. Qu’est-ce qui me pousserait à choisir cette société plutôt que telle autre ? Pourquoi ce secteur d’activité ? Quels sont mes objectifs ? Quelles sont mes ressources ?

En se posant ces questions, le futur franchisé rationalise son projet, sonde son système de valeurs et évite de se précipiter. L’étape d’après, c’est d’établir une relation de qualité avec son franchiseur.

Et cette relation implique d’accepter un certain nombre de contraintes. Par exemple, respecter les règles établies et le concept même du réseau que l’on intègre, ce qui peut parfois limiter ses besoins de créativité. Mais c’est le jeu. Il faut sans cesse avoir en tête que les fondations d’un tel partenariat sont, avant tout, humaines.

Entrer en franchise implique d’être aligné avec les valeurs du franchiseur.

>>> Pour aller plus loin :Rencontre avec Carine Celnik, fondatrice la plateforme Test un métier

Se rendre sur le terrain

L’analyse de la qualité de l’enseigne et de ses principes éthiques (modalités d’assistance des franchisés, capacité de transmission etc.) augmente donc considérablement les chances de faire le bon choix. Pour valider votre sélection, vous pouvez bien sûr éplucher les sites spécialisés et lire la presse, mais aussi arpenter des salons professionnels pour un contact plus direct avec les marques.

Aujourd’hui, de nombreux réseaux proposent d’expérimenter le métier quelques jours chez un franchisé installé. C’est une manière concrète de se confronter à la réalité d’une nouvelle vie professionnelle et de déterminer si cette voie est vraiment faite pour vous. C’est aussi une façon d’établir un début de relation pérenne avec votre éventuel futur partenaire.

Ce texte est publié sous la responsabilité de son auteur. Son contenu n’engage en aucun cas la rédaction des Echos de la franchise.

 


Crédits photo : Droits réservés : Carine Celnik
L'auteur

Carine Celnik est fondatrice de TestUnMetier, une startup qui accompagne la mobilité professionnelle des salariés en leur permettant de tester quelques jours un nouveau métier aux côtés d'un professionnel, partout en France. 

>>> Consulter toutes les tribunes libres