Franchise : comment bien manager une équipe ?

2018-04-10T09:49:00+02:0010.04.2018, 


imprimer

Lorsque l’on débute une carrière de franchisé, on pense rarement à comment manager une équipe. Pourtant, la qualité du management d’une équipe sera l’un des leviers de croissance de l’entreprise.


Crédits photo : shutterstock.com

Le recrutement, un élément-clé

En premier lieu, manager son équipe commence par un bon recrutement. Souvent le directeur du réseau apportera ses conseils aux franchisés débutants, notamment sur les profils de compétences nécessaires à la constitution d’une équipe efficace. Mais, au-delà de ces compétences, il faudra également veiller aux savoir-vivre et savoir-être des candidats, pour que le travail soit fait dans une ambiance propice à la réussite.

Une fois l’équipe constituée, il faudra la manager au jour le jour. Pour cela il faut garder à l’esprit quelques principes essentiels et se les approprier.

Montrer l'exemple

Tout d’abord, il faut en tant que manager montrer l’exemple et ne pas hésiter à « mouiller sa chemise », c’est ainsi que vous vous créerez une légitimité très utile lorsque vous devrez vous montrer plus strict pour remettre en ligne certains de vos collaborateurs. De plus, en montrant l’exemple, vous formez vos salariés en même temps, ce qui améliorera leur productivité.

Ensuite, il faut garantir une communication harmonieuse au sein de l’équipe : dire ce qui ne va pas, mais aussi savoir dire ce qui va. Un collaborateur qui se trompe une fois, cela arrive et il faut voir avec lui en face à face comment le monter en compétence. Un collaborateur qui a réussi au-delà de vos attentes, cela mérite des félicitations, de préférence devant le reste de l’équipe, la valorisation étant un puissant moteur de motivation.

Enfin, restez bienveillant : selon le docteur Philippe Rodet, spécialiste du stress au travail, c’est le meilleur moyen pour qu’une équipe soit efficace sur le long terme.

Gérer les aléas

Savoir manager c’est aussi savoir gérer le départ d’un collaborateur. Parfois c’est le salarié qui souhaite quitter l’équipe, que ce soit pour des raisons personnelles ou professionnelles (par exemple pour rejoindre un réseau concurrent). Dans ce cas, restez positif : ce départ voulu est sans aucun doute vu comme une opportunité par votre collaborateur, il est temps de le féliciter et de voir avec lui comment transmettre ses responsabilités et son éventuel portefeuille client en interne. S'il rejoint un réseau concurrent, il est sans doute judicieux de bien réfléchir à la réelle nécessité de le garder en activité le temps de son préavis.

Un autre cas de départ est le licenciement par l’employeur. Là encore il faut faire preuve de bienveillance dans la mesure du possible. Même si vous éprouvez de la colère, votre responsabilité de manager doit prendre le pas sur ce sentiment négatif. Restez court et factuel dans vos discussions avec le salarié partant, attribuez ses responsabilités au reste de l’équipe le plus rapidement possible, et une fois son départ effectué, il est utile de le stigmatiser : il n’est plus responsable d’éventuels problèmes au sein de l’équipe.

Bien évidemment, vous devez vous approprier tous ces conseils de management sans les appliquer à la lettre, soyez vous-même avant tout.